Catégorie

Archive pour la catégorie « Restauration de Solex »

Occupations hivernales…….

Pas beaucoup de bricole en ce moment, fait pas très chaud dans la grange aux Solex brrrrr. Je me suis quand même décidé dernièrement à m’occuper du moteur du Lutin TerroT. Pas une resto complète, on verra ça plus tard, juste un redémarrage pour le moment. En clair, un bon nettoyage du carburateur, changement de bougie et condensateur, recalage du point de rupture après avoir dégraissé et nettoyé le rupteur. Opération assez rapide avec les bons conseils des copains sur Cyclogalet.net. Et voilà, je goûte aux joies de rouler sur ce petit Lutin :-) conduite et position très différente d’un Solex, je trouve que ça avance pas mal, même dans les côtes c’est globalement 30% plus performant qu’un Solex de la même époque. Voilà, maintenant il restera au chaud un bon moment en attendant une réfection totale du moteur, obligatoire car il suinte au niveau de joints spi de vilbrequin…

J’ai surtout pris le temps d’attaquer le 1010. Je pensais le laisser dans son jus, mais plus je le regardais, plus je me disais qu’il fallait lui faire peau neuve. En effet, les filets dorés s’étaient presque tous volatilisés et la peinture bien abimée. Allez, zou, démontage + passage à l’électrolyse + sablage. Le cadre est pour l’instant aprèté, reste plus qu’à attendre qu’il fasse un peu moins froid pour le peindre, refaire les filets et vernir. Le moteur est déjà démonté et nettoyé, il sera dès que les tôles support moteur seront peintes.

L’hiver étant la période des bourses aux pièces, j’ai eu la chance de trouver quelques bricoles pour améliorer certains des Solex. 2 belles roues arrière en 600 pour équiper le 330 et le 660 qui avaient des roues de vélo en 600A, donc incompatibles avec les pneus Solex (600B), 4 pneus neufs d’époque très très bien conservés en 600x45B, un carburateur pour mon 2200v1 car je n’avais pas le bon, des pédales Lyotard dans un beau jus, une sonnette Afa neuve dans sa boite d’origine, un pot petite gamelle pour le 2200v1. Voilà de quoi améliorer un peu certains de mes Solex qui étaient en attente de pièces. On finit toujours par trouver…………..

Je pense par contre devoir mettre le 5000 Blanc en vente, ben oui, j’ai bien l’intention de m’offrir un 45cc, donc faut trouver quelques roros…………..



Pour changer un peu, un TerroT Lutin

Je suis tombé sur une annoce sur Leboncoin cet été, je cherchais une Peugeot Bima j’ai acheté un TerroT Lutin, c’est la même chose seule la robe change un peu.
On reste dans le galet mais le moteur est sous le cadre et entraine la roue arrière.
Je n’ai pas encore trouvé le temps de la redémarrer, il n’y a pas d’allumage, mais ça va se faire………
Ce petit lutin restera dans son jus d’origine, je pense qu’une foir bien récuréil ne sera pas si mal.

Quelques vue juste de retour du pays Nantais, photos pas terribles j’en ferai d’autres……….

p1060425.jpgp1060424.jpg

Sympa non ?



Arrivée d’un 1700 qui vient de loin……….

L’arrivée de ce Solex est asez compliquée. J’avais fait connaissance de Cédric lors de notre escapade en Normandie, et lorsque je présentais mon récent 1010 sur notre forum cyclogalet.net je lançais comme boutade « il ne me manque plus qu’un 45cc, un 1400 et un 1700″, Cédric m’envoie un mail me proposant donc un 1700 à prix correct. Je suis intéressé, sauf que Cédric est dans l’Eure et moi dans le Morbihan !
Qu’à cela ne tienne, la solidarité solexiste va tout mettre en oeuvre pour me descendre la bête. Le solex est donc parti du dept 27 vers le 14 puis le 56, transporté par Toteur + Guigui404 + Kaskedor, tous membres du forum Cyclogalet, sans eux je n’aurais pas de 1700, je les remercie vivement.

Ce 1700 date de 1960, c’est le 1er modèle muni d’en embrayage, ce qui permet de s’arrêter à un feu rouge sans éteindre le moteur et de repartir sans devoir pédaler.
Les roues passent de 600 à 550.

1700face2.jpg1700face.jpg1700ar2.jpg1700ar.jpg

Les photos sont assez flateuses, la réalité en est tout autre……….La peinture a été refaite mais mal, donc à refaire. Pas mal de chrome à refaire aussi. Ce sra fait en temps et en heure, pour l’instant je l’ai juste fait démarrer pour le fun, il attend maintenant son tour pour une belle restauration.



Mon Solex 1010

En regardant les PA, je tombe sur ce Solex 1010 de 1958. Le prix est correct, les photos reçues laisse présager une belle machine. Ni une ni deux, coup de fil  » je peux être chez vous à 15h30, j’ai 2h de route ».
Arrivé à 15h30 tapante le vendeur m’attends près du Solex, wow, il est vraiment beau. On le charge, et en route pour 150 kms.

Bien entendu, à peine rentré je pense démarrage. Membrane de pompe à essence neuve + changement du réservoir bouché. Je pousse 2 ou 3 mètres et brrrrrr le voilà parti.

 Le voilà après un petit coup de propre………..p1060478.jpgp1060479.jpgp1060480.jpg
Sympa non pour un vieux comme ça ! Il restera probablement dans son beau jus d’époque.

 



Nouveaux venus de l’été……….

Comme je souhaites avoir 1 de chaque modèle, j’essaie d’être à l’affut des vraies bonnes affaires, et des fois on trouve…………

J’ai donc rentré un Solex 5000 Orange de 1971, 1ère version du 5000 alors que mon blanc est la 2ème version. Il y a du ravail desus car il est à repeindre (peinture qui part en feuilles) et les chromes sont bien attaqués…………
p1060421.jpgp1060422.jpgp1060423.jpg
Un jour, c’est promis, il sera très beau !



Rallye Solex de Quiberon 2011

Cette année le Rallye Solex de Quiberon a eu lieu le 11 Septembre, 1 semaine plus tôt que d’habitude.

Lors de ma Rando des Menhirs, nos amis Normands avaient laissé entendre qu’ils seraient bien venus participer à ce Rallye. C’était pas des paroles en l’air, nous avons échangé pas mal de mails pour finaliser la chose et leur prévoir les déguisements, Cathy arriva vendredi soir, Pascal et Joëlle juste à l’heure pour se mattre à table samedi midi.
Dimanche nous décollons assez tôt pour avoir le temps de pique niquer à Plouharnel, nous préférions finir la route jusqu’à Quiberon en Solex pour éviter les bouchons au retour. Seul mon copain Yann du Bono prendra sa voiture pour y ranger nos casques et déguisements. Bonne idée car à mi chemin Cathy éclate le pneu arrière du Solex fraichement refait que je lui avais prêté, zut ! Allez hop, on le charge dans l’Espace, et gros coup de solidarité Solexiste, on trouve une personne fort sympa qui nous prête un pneu. Cool, le journée s’annonce bien.
Nous sommes donc un bon groupe de dix, nous avions choisi les Schtroumfs et nous serons les seuls.
Gargamel, la Schtroumfette, le Grand Schtroumf et 7 Schtroumfs. J’avais équipé ma remorque pour « faire du bruit », autoradio et musique des Schtroumfs Rire, ma Schtroumfette m’avais aidé à fabriquer un champignon digne de la maison des Schtroumfs.
2ème bémol, le Solex 5000 que j’avais passé à mes amis Camoriens tombe en panne au milieu de la balade, arf, pas moyen de dépanner → voiture balai. (je découvre le lendemain un bobine haute tension HS)
Coté positif nous terminons 1er exaequo en groupe miste.

Place aux photos:
Votre serviteur, sa Schtroumfette et notre Grand Schtroumf Normand Pascal « Kaskedor ».
trio.jpg

Photo du groupe sur laquelle il manque Gargamel (Nico), parti à la recherche du véhicule balaiTriste
p1060582.jpg

Plus de photos et une vidéo sur le blog de Nath de Quiberon ici http://natdequiberon.skyrock.com/3.html
Encore un beau reportage, comme chaque année .



Rando « Sans Embrayage sur les traces du Débarquement ».

Le 5 Juin 2011, nos amis « Les Léopards » (heuuu, j’en suis aussi) organisaient une randonnée découverte des plages du Débarquement. Après 4h de route nous arrivons chez « Kaskedor » à Bretteville l’Orgueilleuse, nous dinons emsemble en compagnie de Jean-Poire venu de Belgique.
Pour cette randonnée les vieux Solex sans embrayage sont de mise, ce sont les 1ers modèles de Solex, sortis avant 1960. Leur particularité est d’être sans embrayage donc on doit éteindre le moteur à chaque stop ou feu rouge, et leur vitesse de croisière est de 25/28 km/h maxi…………
Dimanche matin, départ à 8h tapante, nous roulond au sec jusqu’à 11h, puis le temps se gâte et nous aurons de la pluie pratiquement toute la journée ! Les conditions du Débarquement ! Ce fut malgrés tout une très bonne journée, très bien organisée, et l’an prochain c’est sur on aura du soleil Clin doeil

Mon 330 de 1954
bild4070.jpg
Photo de groupe.
bild4073.jpg

Prochain article, les achats récents, ben voui ma pôv dame, c’est pas fini la collection, j’ai encore craqué pour quelques Solex et un TerroT.

A suivre donc………….



Rando des Menhirs à Galet 29/29 Mai 2011.

Et bien voilà, la 1ère Rando des Menhirs à Galet a eu lieu fin Mai. Nous n’étions pas plus de 12 pour cette première, c’est peut être pas plus mal d’ailleurs, histoire de voir comment on peut gérer un groupe.
12 passionnés de Solex, venant des départements 14,22,35,49 sont arrivés ici dès le vendredi soir. Apéro, pâtes bolo, dodo, samedi y a d’la route.
Départ samedi matin vers 10h30. Le circuit que j’avais prévu et testé a beaucoups plus. Le voiçi : Pluvigner, St Goustan, Carnac par les alignements de Kermario, pique nique à le Ferme Pédagogique « Bienvenue à la Ferme » d’Anick Audo qui a très gentiment mis à disposition un coin au sec en cas de pluie. Mais nous déjeunons sous un très beau soleil en fait. Départ vers 14h, nous découvrons toute la côte de Carnac, puis La Trinité sur Mer, ensuite nous rejoignons St Philibert par la côte, puis Locmariaquer, ensuite nous faisons une pause café à Crach à la Biscuiterie « La Trinitaine ». Nous rentrons ensuite par Auray, Pluneret, Sy Anne d’Auray et Pluvigner. Notre périple fait donc 93 kms.
Dimanche matin nous allons encore rouler un peu. J’envoie ma horde de Solexistes découvrir St Cado (commune de Belz), puis Etel où nous déjeunons sur le port, mais pas en terrasse car même s’il fait assez beau il ne fait pas très chaud……….Nous nous quittons vers 16h30 car tout le monde travaille lundi.
Très content du résultat, tout le monde à promis de revenir l’an prochain, mais je crois que j’aurais plus de monde……………….

Une petite pause à La Trinité sur Mer
bild3966.jpg
Et bien entendu, une photo de groupe avant l’apéro.
p1060213.jpg



Reprise des activités

J’ai un peu délaissé le blog ces derniers temps, hum, le blog certes mais pas les Solex !

Fin Octobre 2010 (c’est déjà loin), j’ai craqué pour un petit Solex 5000 Blanc trouvé sur Leboncoin, ni une ni deux, direction Nantes pour un aller retour et une jolie surprise. Le solex est complet et dans un état pas trop moche. Un gros, long et fastidieux nettoyage et le voilà déjà en meilleure forme. Reste le moteur plein de petits problèmes, alors tant qu’a faire quelque chose…………démontage intégral de tout le moteur, nettoyage, dégraissage. Remontage de roulements neufs, passage de tous les plans de joints au marbre, déglaçage du cylindre, décalaminage. Remontage avec joints neuf, segments neufs. Bref, la totale avec en plus une petite « amélioration »……….
Résultat des courses après 2 pleins passés, ben ça marche fort ! Essais réalisés un jours sans vent : 37 km/h sur le plat, 40 en faux plat descendant, et les côtes passent sans pédaler, cool.

De suite après, courant novembre, j’ai préparé un solex 3800 noir pour mon plus jeune fiston qui venait d’avoir son BSR. Nettoyage du cadre pour attendre de lui faire une peinture, et coté moteur même chose que le 5000. Sauf que celui là marche encore plus fort ! Plus léger que moi de 20kg mon fils atteind 40km/h sur le plat ! Waouu !

Pas de raison pour s’endormir, j’ai un 3800 Luxe Rouge qui attend avec impatience de pétarader, sauf qu’il est quand même dans un sale étât : volant magnétique HS, té de fourche HS et plein de doutes sur le reste…….. hop, démontage remontage etc, prépa aussi pour lui puisque ça marche plutôt bien. Le voilà prêt pour tracter une petite remorque (d’époque bien entendu).

Je prépare en ce moment une randonnée Solex qui aura lieu les 28/29 Mai, découverte des côtes Morbihanaise vers Carnac, La Trinité etc, esperons que le temps soit de la partie.

Pas trop de photo dans cet article, ça va venir.



Solex 660v2 de 1957, suite et fin……

Dernier article concernant cette merveille, je le considère quasiment fini. Je lui ai remonté son pot d’échappement après décalaminage, sablage et peinture en noir haute température. Ensuite il m’a fallu lui mettre une chaine, obligation de pédaler dans les côtes avec une si vieille pétrolette équipée d’un moteur de moins d’un cheval………A force de chercher, sur les bourses et internet j’ai enfin trouvé sa selle, une bien belle Pryma Transat en cuir ayant très bien survécu aux années.

Il me reste encore à refaire une paire de roues, mais là ça va pas être de la tarte……Dérouillage, ponçage et polissage de 2 jantes, moyeu avant et arrière. Ensuite chromage, et enfin rayonnage. Mais le jeu en vaut la chandelle car des roues de Solex en 600 (24″) se négocient une fortune………….

Les 1ers tours de roues se sont déroulés sur route mouillée grrrrr ! Mais ensuite sur du sec j’en ai profité pour rouler un peu plus, actuellement en cours de rodage avec 50kms au compteur il accepte déjà de m’emmener à 25/27km/h sur le plat, ce qui est très honnête pour un vieux « sans embrayage » et il aura fière allure à la Rando D-Day le 6 juin en Normandie……

Voilà la bête.

660troisquartavhd.jpg 

Voilà, yapuka le faire rouler, encore 200/300 kms seront nécessaires pour roder au mieux les segments encore tout neuf, et atteindre sans doute la vitesse vertigineuse de 30km/h………..

Prochain article…………..un Solex 5000 blanc trouvé dernièrement à Nantes.



123