Archives

Archive pour août 2010

Résurection d’un Solex 660.

La Mobylette AV44 est en fait en standbye car elle est rentrée à l’atelier alors que j’étais déjà sur un autre projet. Mis en attente pour cause de mob, le Solex 660 reprends donc son tour dans la liste des restaurations, ou plutôt résurection car celui là est vraiment sorti d’outre tombes……..

solex660v2avant2light.jpg

Je pense que le pari était complètement fou ! Mais quand on aime on ne compte pas.

Au cours du démontage, déjà là je me suis dit que j’allais avoir du mal ! Visserie très fortement rouillée, pas mal de casse à ce niveau. Fort heureusement j’ai un peu de stock et au final il n’y aura que très peu de boulons neufs.
Par contre sur le cadre va y avoir du boulot ! Le métal est fortement corrodé ce qui laisse apparaitre des trous bien moches, impossible de peindre comme ça.

Voilà ce que ça donne :

poutreavantsablage.jpg

haubanssabls.jpg

La poutre principale avant toute opération, et les haubans arrière sablés. Pas bien beau tout ça !
Après pal mal de temps passé entre le bain d’électrolyse inverse puis le sablage, je peux commencer à passer l’aprèt garnissant. Il me faudra jusqu’à 5 couches sur certaines pièces, avec ponçage entre les couches, pour obtenir quelque chose de présentable avant la peinture de finition.

apprt.jpg

aprtdtail.jpg


A gauche, le façon dont je peind, sur des caisses, coté pile puis coté face car j’ai jamais eu de bon résultat en suspendant les pièces. Pourtant certains le font. A droite, le détail d’une pièce sur laquelle je me suis appliqué seulement sur la partie visible, on voit bien les traces de corosion qu’il y avait partout !
En tout cas c’est paré pour recevoir la laque noire, cette fois je change de teinte. Les 1ers ont été fait en RAL 9005, mais il parait que le 9017 est plus beau, alors j’essaie. Au final je ne vois pas trop de différence, c’est minime, mais si les puristes disent que c’est visible je leur fait confiance. En tout cas c’est beau !
Votre rédacteur en action, réalisation des filets or avec un petit outil « maison » pour bien guider le stylo permanent. Stylo Pilot Super Color Gold pointe fine, ça tient très bien sur le 2200 depuis le début et ne s’éfface qu’à l’essence, mais résite au chiffon et autres lingettes de nettoyage.
ralisationfiletspoutre1.jpg
Et voilà ce que donne les pièces prêtes à être assemblées, le puzzle va commencer……..
picescadreavecfilets.jpg

Le remontage, ma foi c’est le plus intéressant, on a toujours hâte de voir l’allure….


cadreencoursderemontage1.jpg Il va avoir fière allure, c’est sur. Les roues sont issues d’un vélo Motobécane ancien, ça passe. Restera qu’à y mettre des pneus de Solex.

Tant qu’à faire, j’ai sauvé la tige de selle et le pédalier. On trouve des disque à poncer à lamelles pour meuleuse, ça fait un boulot plutôt efficace. J’ai commencé au grain 40 pour finir au 120, par contre il n’y a pas plus fin, domage, alors j’ai utilisé le plus usé des grains 120 pour finir, puis polissage. Et au final c’est pas trop mal. Ca va partir au chromage prochainement.
p1050203.jpg



Tient, vla un cyclo cahine

Je ne pensais pas me retrouver avec un cyclo à cahine dans l’atelier (cahine : déformation de « chaine » . Expression utilisée par les « galétophiles). Mais voilà qu’en parcourant leboncoin, je tombe sur une annonce qui me saute aux yeux, une Mobylette Motobécane AV 44 pour 40€ ! Si si, 40€ et en plus à Sérent, seulement 50kms de chez moi ! Ni une ni deux, il est pourtant 22h15, j’appelle et tombe sur un charmant retraité, l’affaire est faite, je dois aller la chercher avant midi. Et me voilà de retour avec la mob. Quand j’étais ado, alors que j’avais une Motobécane 50EV, puis une Suzuki 50ER, nous avions un copain qui lui avait une déjà vieille AV44, on se moquait un peu de lui  Rire c’est un peu pour ça que j’ai craqué !

La voilà

av44ld.jpg

Elle est belle hein ! C’est une vielle dame qui date de fin 1965. Elle est complète, et la corrosion n’est pas trop prononcée, mais elle méritera quand même une peinture………………..quand le moteur sera au point.

Parce que c’est là qu’il y a un hic. Quand je l’ai ramené je me suis dit, bon ben faut essayer. Je lui mets 1l de mélange, je gonfle les pneus, et hop, la voilà qui démarre, yesssss. Je m’arrête vite fait car le pneu arrière est tellement rincé qu’il déjante. Je lui mets un peneu de Solex et une chambre à air neuve, c’est bon. Re essai, punaise elle roule bien ! Mais cale au bout de 10mn, grrrrrr!

Direction mon forum préféré cyclogalet.net chercher les bons conseils, et là les ennuis commencent. On cherche, on cherche, et pi on trouve pô ! Et comme je suis tétu, ben j’ai refait le moteur puisque chacun de mes copains forumiste avait un avis différent des autres, pas la peine de trop réfléchir faut y aller !!

p1050135.jpg

Voilà donc le moteur en cours de démontage. C’est tout gras, le bas moteur fuit au niveau du joint spi de vilbrequin de ce coté.

p1050139.jpg

Là c’est le bas moteur ouvert. On se trouve donc avec le moteur démonté à 100%. J’ai été obligé de me faire aider pour retirer les joints spi, ils étaient tellement bien collés par le temps et la crasse !

p1050172.jpg

Ensuite, nettoyage en bonne et due forme, romontage de joints spi neufs, roulements de vilo neufs, joint de carter neuf, joint de cylindre, culasse et pipe d’admission neufs. Voila, le moteur est remonté et bien étanche. Remontage coté embrayage. Remontage coté allumage avec en pièce neuve : bobine, rupteur, condensateur, fil de bougie et antiparasite, autant dire que tout est neuf.

Tout ce travail de démontage/remontage n’aurait pas été possible sans l’aide matérielle de Thierry Jego de Pluvigner Motoculture qui m’a gentilment prêté les outils nécessaires pendant ses congés d’été : extracteur d’embrayage et de came d’allumage, pince circlips et pige de calage d’allumage. Un grand merci à lui.

Le carbu a été nettoyé de fond en comble, le réservoir d’essence aussi.

Et bien après tout ça et près de 2 mois à tourner autour, toujours pareil, échec total. Enfin, j’ai quand même appris à démonter/remonter un moteur type AV7. Mais elle cale toujours au bout de précisément 10mn ! Il doit y avoir quelque chose qui chauffe, mais quoi ?

Pour l’instant je laisse tomber l’affaire, pour mieux m’y remettre plus tard…..on en reparlera.

Prochain sujet, un nouveau Solex qui manquait à ma collection, le 660 de 1957.